La qualité de l’air intérieur 5/6

Le saviez-vous ?

Les enfants et la qualité de l’air

Les enfants en bas âges sont les plus directement concernés par la mauvaise qualité de l’air intérieur. En effet, ils passent beaucoup de temps à l’intérieur des habitations.

La pièce susceptible de polluer le plus est la chambre à coucher des bébés, elle est généralement refaite à neuf (peinture, papier peint, meubles, etc…), ce qui engendre une pollution par les COV plus importante.

etiquette-qualite-air-bebe

Chiffre Clé

Les enfants passent près de 90% de leur temps dans des lieux clos : logement, transports, école ou crèche.

 

Les conséquences

Une mauvaise qualité de l’air intérieur peut favoriser l’émergence de symptômes tels que des maux de tête, de la fatigue, une irritation des yeux, du nez, de la gorge ou de la peau, des vertiges, des manifestations allergiques ou de l’asthme.

Une bonne qualité de l’air à l’intérieur d’un bâtiment a, au contraire, un effet positif démontré sur la diminution du taux d’absentéisme, le bien-être des occupants et l’apprentissage des enfants. (Source : www.developpement-durable.gouv.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *