comble-isolation angers le mans

Tout Savoir : Isolation des combles perdus par soufflage de produits isolants en vrac

Avec 30 % de déperdition de chaleur de l’habitat, le comble est la surface qui occasionne le plus de pertes calorifiques dans une maison peu ou pas isolée.

Pour un confort été comme hiver et réaliser des économies d’énergie, il est donc primordiale de mettre en place une isolation thermique performante.

L’une d’elle : l’isolation par soufflage de produits en vrac.

 

isolation combleÀ l’aide d’une machine pneumatique, le procédé consiste à souffler en combles perdus un produit isolant en vrac. Les plus couramment utilisés sont les produits d’origine minérale, comme la laine de roche ou de verre, et les produits d’origine bio-sourcée tels que la ouate de cellulose, le coton, la laine de mouton, le lin, le chanvre…

Des règles à respecter

Dans le cas où l’isolant est soufflé sur un ouvrage en plaques de parement en plâtre avec ossature bois ou métallique, il convient de respecter les dispositions du Document Technique Unifié (DTU 25.41) relatives aux charges maximales d’isolant admissible selon le type de fixation, l’entraxe et la nature des travaux, à savoir travaux neufs, réhabilitation complète ou isolation sur plafond existant.

Une attention particulière doit être portée lorsque des sources de chaleur sont présentes : conduit de fumée, spot encastré, matériel électrique non protégé… Il faut se référer au cahier du CSTB n°3693_V2 de juin 2015, au DTU 24.1 P1 et aux Avis Techniques des produits concernés.

Résistance thermique : les conditions pour atteindre la performance visée

Sous l’effet de la variation de la température et de l’humidité, une fois appliqués les produits en vrac peuvent subir au fil du temps un tassement (S) de leur épaisseur. La résistance thermique étant proportionnelle à cette épaisseur, elle subit alors une diminution de sa performance. Il est donc important de prendre en compte cet aspect dès l’installation du produit afin d’assurer le gain énergétique attendu par le maître d’ouvrage.

 acermi classe tassementTableau des classes de tassement certifiées par ACERMI
La certification ACERMI certifie la classe de tassement (SH) et la conductivité thermique du produit permettant de déduire sa résistance thermique utile après tassement. Ainsi, pour atteindre une résistance thermique donnée, les certificats ACERMI indiquent pour chaque produit certifié l’épaisseur à installer et par conséquent la masse nécessaire de produit, également nommée « pouvoir couvrant ».

Sur chantier, les applicateurs peuvent se référer aux éléments indiqués dans le certifcat ACERMI. Connaissant la masse d’un sac et la surface à isoler, ils en déduiront le nombre de sacs indispensables pour obtenir la performance visée.

De plus, ces données (référence du produit, surface isolée, épaisseur installée, masse surfacique, nombre de sacs utilisés) doivent être renseignées par l’entreprise de pose sur une fiche de chantier qui constitue l’élément central du marché entre le maître d’ouvrage et l’applicateur.

 

Prenez contact avec nous pour vos besoin en rénovation énergétique, un Diagnostic de Rénovation peut vous aider à obtenir des subventions.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *